Impressions sur le Salon du Livre

Publié par le 29 mar 2011 dans Au jour le jour... | 0 commentaire

Si les stands étaient pleins (de livres, le public ne se bousculait pas en ce vendredi) une certaine torpeur régnait autour des étals. L’ambiance semblait quelque peu morose, les auteurs patientaient devant leur pile de livres, un inutile stylo à la main. Après avoir choisi quelques ouvrages sur le stand Actes Sud, je me retrouvai bien seul devant la caissière – alors qu’il fallait l’an passé poireauter dix bonnes minutes avant de pouvoir dégainer sa carte bleue.

Numérique vs papier

Du côté du numérique, on trouvait à peine plus d’animation autour des liseuses de tous types, sagement alignées sur les comptoirs. J’en ai compté une bonne vingtaine de modèles. Depuis deux ans il n’existe plus de section dédiée spécifiquement au numérique, et les e-diteurs se répartissent librement dans le salon… même si l’on observe encore une certaine tendance au regroupement grégaire, à proximité de l’entrée principale.

Que trouve-t-on sur ces stands ? Les tablettes plus ou moins sophistiquées sont en démo, entourées de grands panneaux qui insistent tous sur le « confort de lecture ». Pas mal d’ordinateurs, et assez peu de ces posters colorés qui ornent les stands des livres traditionnels. Pourquoi diable tous ces ordis ? Principalement pour présenter les derniers logiciels de création de « contenus », comme on nomme élégamment les livres, magazines et autres BD numériques.

Solutions techniques

Cela tombait bien, je souhaitais m’informer sur les dernières nouveautés en la matière. J’ai donc assisté à la dernière démo du logiciel Aquafadas, avant de découvrir les diverses solutions concurrentes présentées ça et là. [On m’a affirmé – mais est-ce bien certain ? que l’iBookstore ne connaîtrait pas, chez Apple, le même succès que l’AppStore ou l’iTunes Music Store]. Et chaque solution technique offre des perspectives différentes, exigeant une bonne compréhension des conséquences commerciales qu’elles entraînent.

Devinette. Dans un an, combien de liseuses/tablettes seront présentées sur les stands du salon du Livre : Cinquante ? Trois ? Vingt (mais ce ne seront plus les mêmes) ?

Laissez une réponse